Rubrique Découvrir Baie-Mahault

Le guide du tri
Le tri An nou Ay
 

Histoire

Un pays perdu par les eaux et tout à fait inhabitable.

C'est ainsi que fut longtemps considérée la région de l'actuelle commune de Baie-Mahault, ouverte sur les deux baies de l'île, et dont une grande partie du territoire était, il y a seulement vingt ans, couverte de marécages.

Bien qu'ayant reconnu l'intérêt de ces terres hostiles à l'homme mais accueillantes pour le gibier, les tortues marines, et les lamantins, les premiers Européens installés dans l'île n'eurent de cesse de chercher à les accaparer en comblant les marécages.

Durant plusieurs siècles, la canne à sucre constitua l'unique ressource économique du quartier.

Une grande partie des terrains agricoles lui est encore consacrée. Cependant, la zone industrielle de Jarry, face à Pointe-à-Pitre, entièrement gagnée sur la mangrove, a fait de Baie-Mahault le «poumon économique» de la Guadeloupe. C'est aussi Baie-Mahault qui accueille le plus grand centre commercial de l'île.Reybaud

Le 19 janvier 1914, l'aviateur Reybaud, décollant de Destrellan sous les yeux d'une foule ébahie, accomplit l'exploit de survoler Petit-Bourg, Baie-Mahault et Pointe-à-Pitre avant de se poser en douceur à l'endroit d'où il avait décollé. 

À l'extrémité du bourg, en contrebas de la place de la mairie, un embarcadère situé au bord du lagon est le point de départ de bateaux permettant de découvrir les îlets du Grand Cul-de-Sac et l'embouchure de la grande Rivière à Goyaves.
 

La place de Baie-Mahault

Longtemps restée inhabitée en raison de son insalubrité, Baie-Mahault n'est devenue commune à part entière qu'en 1837. Sa position en fait un point de passage obligé entre les deux parties de l'île.

Plus de démarches

Donnez votre avis

Notre site utilise des cookies pour mesurer l’audience et les usages de nos visiteurs, et vous offrir la possibilité de partager les contenus sur les réseaux sociaux.
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.